On peut bien l’appeler « agriculture de précision », « agriculture sur ordonnance», «agriculture de l’ère spatiale ». Mais, quelle que soit l’expression employée, quelque chose de radical est en train de se produire à la ferme. En utilisant d’une nouvelle façon les satellites en orbite autour de la Terre et les systèmes d’information géographique situés près de chez eux, les agriculteurs sont maintenant en mesure d’adapter leurs sols et leurs récoltes aux conditions changeantes de leur terre, et sur une très petite échelle.

Plan de leçon : Survie et commerce chez les Premières Nations avant l’arrivée des Européens : les Tsimshians de la côte

Les sociétés des Premières Nations avaient mis en place des structures sociétales et des systèmes économiques très perfectionnés. Cette leçon traite d’une des Premières Nations de la côte, les Tsimshians de la Colombie-Britannique. Les Tsimshians vivaient de l’exploitation intensive du saumon en plus d’autres types de pêches, de la chasse et de la cueillette. Ils habitaient des villages durant au moins une partie de l’année et leur économie reposait sur des migrations saisonnières et régulières vers des endroits où ils trouvaient des ressources spécifiques.Tous les Tsimshians étaient membres de groupes hiérarchisés dans lesquels la transmission du statut était héréditaire. Les groupes de parents d’un même village possédaient des territoires contigus de pêche, de chasse et de cueillette. Au cours d’impressionnants potlatchs, la distribution de luxueux présents confirmaient le statut et le titre. Le système était financé par la production collective (groupes parents) de surplus qu’on pouvait vendre ou échan