Canadian Geographic
Left navigation image
Contient: Pièces commémoratives de circulation Allez maintenant!

Sur les pièces canadiennes, le monarque britannique règne : l’effigie de la reine ou du roi a toujours figuré à l’avers des pièces produites par la MRC depuis 1908.


La Monnaie royale canadienne est présente dans le fond de votre poche. Elle l’est même dans les poches du monde entier. Fondée en 1908 à Ottawa comme succursale de la Monnaie royale britannique, la MRC produit aujourd'hui des pièces de circulation, de collection et d’investissement pour le Canada et pour un nombre croissant de pays.

Parmi les monnayeurs et les numismates avisés du monde, notre Monnaie s’est mérité une reconnaissance méritée pour ses normes élevées et ses innovations, comme son procédé de plaquage multiplis de l’acier, qu’elle a fait breveter. Au pays, la MRC commémore les grands événements de notre histoire et honore nos personnalités et notre culture, comme lors des Jeux de Vancouver en 2010. Certaines pièces comme notre huard sont devenues des symboles culturels à part entière.

En 1931, la succursale d’Ottawa de la Monnaie royale britannique est devenue une institution totalement canadienne, la Monnaie royale canadienne. En 1969, la MRC est devenue société d’État; à ce titre, elle fonctionne comme une entreprise commerciale. Depuis dix ans, ses revenus ont explosé, passant de 302,6 millions de dollars en 2000 à 2,2 milliards en 2010 — surtout à cause de l’affinage de l’or et de l’argent, et des ventes de métal non monnayé, qui sont en plein essor. Le métal non monnayé sert à l’investissement : des métaux précieux, comme l’or et l’argent, sont frappés en pièces ou coulées en lingots.

La MRC exploite deux installations. À son adresse d’origine à Ottawa, on produit les pièces commémoratives et les médailles à partir des métaux courants ou précieux, parfois in incorporant des originalités : émaux colorés, hologrammes, verre vénitien ou cristaux Swarovski. L’atelier d’Ottawa produit également des pièces, plaquettes et lingots en platine, or, palladium et argent pour le marché des investisseurs; elle affine également l’or et l’argent pour des clients du monde entier.

L’atelier dernier cri de Winnipeg frappe environ un milliard de pièces de circulation canadiennes chaque année. Il peut également produire deux milliards de pièces de circulation et de flans (rondelles de métal que la frappe transforme en pièces de monnaie) pour les gouvernements étrangers.

Certaines responsabilités échappent à la Monnaie royale canadienne. L’impression et la mise en circulation des billets de banque relèvent de la Banque du Canada. La MRC n’a pas non plus le pouvoir d’introduire ou de retirer des pièces d’une valeur donnée : c’est le gouvernement fédéral, par le biais du ministère des Finances, qui en décide. En outre, la MRC ne détient pas les réserves d’or du Trésor fédéral ni de la Banque du Canada.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Le passé


Pointer disabled  Allez maintenant!
Quiz :

Quel est le nombre de pays pour lesquels la Monnaie fabrique des pièces et des flans ?

10
24
16