Canadian Geographic
Left navigation image
Contient: Premiers outils Allez maintenant!

La technologie est finement adaptée aux différents environnements.


Au Canada, on identifie les cultures préhistoriques grâce aux objets façonnés (en pierre, ordinairement), ou artefacts, qui sont retrouvés, aux modes de subsistance, à la répartition et à la nature des sites archéologiques, à l’art rupestre et à d’autres formes d’expression culturelle, tels les rites funéraires.

Entre 10 000 et 8 000 av. J.-C., l’environnement physique se modifie rapidement. D’immenses lacs proglaciaires alimentés par la fonte des glaciers se forment et s’assèchent à mesure que le front glaciaire recule et que la croûte terrestre se relève. Le niveau de la mer s’élève rapidement et le déplacement des phytorégions est spectaculaire. Avant l’an 8 000 av. J.-C., la calotte glaciaire de la cordillère se disloque tandis que la calotte glaciaire laurentidienne, une immense étendue qui domine le quadrant nord est du continent, se retire de la région du golfe du Saint Laurent

Vers 4 000 av. J.-C., le rythme des changements ralentit et les êtres humains vivent dorénavant dans des environnements beaucoup plus stables. Il ne subsiste que des glaciers alpins et ceux situés dans l’Extrême Arctique. La mer atteint alors son niveau actuel. À l’ouest de la baie d’Hudson, les phytorégions s’étendent davantage au Nord qu’actuellement. Lorsque le climat devient plus frais et plus humide, vers 2 000 av. J.-C., la limite des arbres recule par endroits jusqu’à 300 km au sud de sa position actuelle. À comparer aux bouleversements antérieurs, il s’agit pourtant d’un changement environnemental mineur. Les vestiges archéologiques de cette période sont moins discontinus que ceux des périodes antérieures. Il semble que dans certaines régions, la croissance démographique et l’occupation saisonnière répétée de régions de prédilection expliquent la plus grande densité des sites. Les populations deviennent sédentaires; il n’y a que dans l’Arctique où se produisent des migrations majeures.

En 1 000 av. J.-C., l’environnement ressemble déjà à ce que les Européens décriront lorsqu’ils atteindront le Canada et les structures culturelles fondamentales de la période historique sont généralement discernables. Les populations se sont stabilisées géographiquement; toutes les cultures de cette période plongent leurs racines dans les précédentes. La diffusion et l’innovation sont à l’origine des changements culturels. Vers 1 000 av. J.-C., la poterie est importée du Sud dans l’Est du Canada et sur la côte du Yukon en provenance de l’Ouest. Un peu plus tard, l’usage de l’arc et de la flèche se répand largement au Canada.

Pour explorer en détail le relief actuel du Canada, cliquer ici :



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Subsistance


Pointer disabled  Allez maintenant!
Quiz :

Dans les sites archéologiques, quels artéfacts indiquent qu'on y a mangé des animaux ?

Des fragments d'outils
Des tessons de poterie
Des os dont on s'est débarrassé