Canadian Geographic
Left navigation image
Contient: l’invasion refoulée, 1812 Allez maintenant!

En juin 1812, les États Unis déclarent la guerre à la Grande-Bretagne et envahissent sur-le champ le Haut Canada.


Le peuplement des terres presque inoccupées à l’ouest du territoire seigneurial de la colonie de Québec, de même qu’au nord des lacs Érié et Ontario est le premier pas dans la formation de l’État canadien à partir de l’ensemble des territoires contrôlés par la Grande Bretagne. On ne considère plus que ces terres sont dans le prolongement de l’axe d’expansion du peuplement de Québec à Montréal. On opte plutôt pour la constitution du Haut Canada.

Pour des raisons d’ordre topographique, on décide que la frontière entre le Bas Canada et le Haut Canada suivra le cours de l’Outaouais. Ainsi, de l’immense territoire administré auparavant depuis la ville de Québec, il ne reste plus que le Bas Canada, qui correspond essentiellement à l’axe de peuplement situé le long du Saint Laurent. En outre, sur le plan socio économique, la vallée de l’Outaouais se trouve à être partagée entre deux instances politiques. C’est donc une décision lourde de conséquences. De plus, le choix de Bytown (Ottawa) comme capitale découle en partie du fait que l’Outaouais sert de frontière entre le Canada Est et le Canada Ouest.

Mais avant même que l’intégration territoriale puisse être amorcée, l’Amérique du Nord britannique doit résister aux ambitions expansionnistes de la république du sud. Au cours de la guerre de 1812 1814, les troupes américaines organisent plusieurs invasions alors que l’armée britannique dirige des raids sur des postes frontaliers, mais n’envahit jamais le nord des État Unis. Absorbée par les guerres napoléoniennes, la Grande-Bretagne ne peut en effet se permettre de déployer de grandes armées en Amérique du Nord. Le théâtre principal des opérations militaires se situe au bord des Grands Lacs et sur le Saint Laurent, entre Montréal et le lac Huron. Si ces territoires étaient tombés aux mains des Américains, il est fort probable que le Canada tel que nous le connaissons n’existerait pas.

Vingt cinq ans plus tard, c’est de l’intérieur que l’unité et l’avenir de l’Amérique du Nord britannique sont gravement menacés. En 1837, des révoltes dirigées essentiellement contre le système de tenure des terres ont lieu dans les deux Canadas. C’est cependant dans le Bas Canada, où s’activent les Patriotes, que l’agitation atteint son paroxysme. Bien que fortement soutenue par les milieux ruraux, la rébellion dirigée par Mackenzie aux environs de Toronto n’en sera qu’un faible écho. Le résultat principal, bien qu’involontaire, sera le début du processus d’intégration de l’Amérique du Nord britannique.

L’intégration des divers territoires de l’Amérique du Nord britannique en un dominion commence en 1840 lorsque le Bas Canada et le Haut Canada réunis forment le Canada Uni. En 1867, ce dernier et les deux colonies situées en bordure de l’Atlantique, le Nouveau Brunswick et la Nouvelle Écosse, s’unissent dans la Confédération. Le Canada Uni est alors de nouveau divisé en deux provinces, le Québec et l’Ontario. L’Île du Prince–Édouard adhère à la Confédération en 1873, mais son adhésion est beaucoup moins significative pour la création de la Confédération que celle du Nouveau Brunswick, essentielle celle là. L’Ouest canadien y fait également son entrée en 1873. La Confédération fixe les frontières entre les provinces maritimes : ainsi, l’Île du Cap Breton appartient à la Nouvelle Écosse tandis que l’Île du Prince–Édouard devient un territoire autonome.

La nation et l’identité canadiennes se construisent largement sur les succès canadiens pendant les deux guerres mondiales. À l’offensive britannique d’avril 1917, des soldats canadiens s’emparent de la crête de Vimy, fortement armée, dans le nord de la France. Nombre d’historiens et d’auteurs estiment que cette victoire est un moment déterminant. De façon similaire, la Seconde Guerre mondiale marque un tournant décisif pour le Canada. Ses rapports avec l’étranger, la place du gouvernement, la structure économique et sociale et la perception d’eux mêmes qu’ont les Canadiens sont transformés.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

les Hurons


Pointer disabled  Allez maintenant!
Quiz :

Quand le Canada s'est-il engagé dans la Seconde Guerre mondiale ?

En 1944
En 1941
En 1940